La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) a pour objectif de valider officiellement, par une certification, les compétences du salarié acquises par l’expérience sans obligatoirement réaliser une formation. La VAE est un outil de fidélisation de vos salariés et de valorisation des savoir-faire de votre entreprise.

Qui est concerné ?

Tout salarié ayant au moins trois ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole en lien avec la certification visée.

Qui prend l’initiative ?

> Vous, dans le cadre du plan de formation

OU

> Votre collaborateur, dans le cadre d’un congé VAE ou du Compte Personnel de Formation (CPF) pour une réalisation de la VAE en dehors de son temps de travail. Il n’est pas tenu de vous informer de son projet.

Salariés en CDD : pour bénéficier d’un congé VAE, ils doivent justifier d’une ancienneté de 24 mois d'activités salariées dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois.

Quelles certifications ?

Toute certification inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) :

  • un diplôme ou titre professionnel délivré par l’État,
  • un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur,
  • un titre délivré par un organisme de formation, une chambre consulaire ou autre,
  • un Certificat de Qualification Professionnelle créé par la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) d’une branche professionnelle.

Quelle durée ?

La durée d’un congé VAE  est de 24 heures maximum.

Quelles modalités ?

  • Dans le cadre du plan de formation : vous pouvez décider d’inscrire des actions de VAE dans le plan de formation de l’entreprise. Afin de les mettre en œuvre, vous devez signer une convention avec le salarié bénéficiaire et l’organisme qui intervient en vue de la validation des acquis du candidat.
  • Dans le cadre d’un congé VAE : la demande d’autorisation d’absence doit vous être adressée par le salarié au plus tard 60 jours avant le début des actions de validation. Vous devez répondre par écrit sous 30 jours ; vous ne pouvez refuser la demande mais avez le droit de la reporter (de 6 mois maximum). Dans ce cas, vous devez en expliquer les raisons.

Quelle rémunération ?

Dans le cadre d’un congé VAE ou du plan de formation, la rémunération du salarié reste identique.

Quel financement ?

  • Dans le cadre du CPF : l’OPCA de votre branche professionnelle peut financer les actions d’accompagnement de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) qui sont inscrites sur les listes CPF nationales, régionales ou de branches.
  • Dans le cadre du plan de formation : l’OPCA de votre branche professionnelle peut financer la VAE, selon les critères de prises en charge définies par accord de branche
  • Dans le cadre du congé VAE : votre collaborateur adresse sa demande au FONGECIF de sa région.

Après la VAE ?

> Au terme du congé VAE, le bénéficiaire vous présente ainsi qu’à l’organisme financeur des frais, le cas échéant, une attestation de fréquentation effective fournie par l’autorité ou l’organisme qui délivre la certification.

> Après un congé VAE, le salarié ne peut prétendre, dans la même entreprise, au bénéfice d’un nouveau congé VAE avant un an.

> Vous n’avez aucune obligation d’augmenter un salarié ayant certifié ses compétences par une VAE, sauf si vous vous y êtes engagé ou bien encore si le contrat de travail ou la convention collective applicable à l’entreprise prévoit cette reconnaissance.

Pour en savoir plus, contactez l’OPCA Transports et Services - N° Pôle téléphonique : 01 53 91 34 34

Les informations fournies sont fiables et retracent le dernier état connu du droit lors de leur publication. Cependant, compte tenu de l’évolution permanente de la législation, ces informations sont susceptibles d’évolutions. Les liens présents sur le site www.opca-transports-services.com peuvent orienter l'utilisateur sur des sites extérieurs dont le contenu ne peut en aucune manière engager la responsabilité de la rédaction du site www.opca-transports-services.com.