Le Congé Individuel de Formation - CDI, CDD, interim

Le congé individuel de formation (CIF) vous donne le droit de vous absenter de votre poste de travail pour suivre la formation de votre choix, que vous soyez en CDI ou en CDD, quelle que soit la taille de votre entreprise. Si vous êtes intérimaire, le CIF intérim vous permet également de suivre une formation en tout ou partie pendant le temps d'une mission.

Qui est concerné ?

  • Tout salarié en CDI qui justifie d’une ancienneté de 24 mois en tant que salarié, dont 12 mois dans l'entreprise (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés).
  • Tout salarié en CDD qui justifie d’une ancienneté de 24 mois en qualité de salarié, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois.
  • Tout travailleur intérimaire qui justifie de 1 600 heures travaillées dans la profession au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l'entreprise de travail temporaire dont il/elle dépend.

Qui prend l’initiative ?

La demande de CIF est à votre initiative.

> Salarié en CDI et CDD : vous présentez une demande écrite d’autorisation d’absence à votre employeur dans un délai de 60 jours (ou 120 jours pour des stages d'une durée de plus de 6 mois). Celle-ci indique l'intitulé, la date d'ouverture, la durée de la formation ainsi que l'organisme qui la réalise.

> Travailleur intérimaire : vous devez adresser une demande d'autorisation d'absence par écrit auprès de l'entreprise de travail temporaire qui vous emploie :

  • 120 jours à l’avance si la formation dure 6 mois ou plus et doit être effectuée à temps plein.
  • 60 jours à l'avance si la formation dure moins de 6 mois, si elle doit être effectuée à temps partiel ou si elle a pour objet le passage/la préparation d'un examen.
  • au plus tard 3 mois après la fin de votre dernier contrat de mission dans l'entreprise.

Votre employeur doit vous répondre sous 30 jours. Il ne peut refuser votre demande mais a le droit de la reporter dans certains cas liés à l’organisation du travail au sein de l’entreprise. Il doit alors vous en expliquer les raisons.

Quelles formations ?

Le CIF vous permet de faire la formation de votre choix, visant à accéder à une qualification supérieure, changer d'activité ou de profession, exercer des responsabilités associatives bénévoles, ou passer des examens.

Quelle durée ?

Sauf accord sur une durée plus longue, votre absence ne peut être supérieure à 12 mois pour une formation à temps plein, à 1 200 heures pour une formation à temps partiel.

Si vous avez déjà bénéficié d’un CIF, un délai de franchise doit être respecté.  Sa durée  dépend de celle de votre précédent CIF. Dans tous les cas, elle ne peut être inférieure à 6 mois ni supérieure à 6 ans.

Quelles modalités ?

> Salarié en CDD : Le CIF se déroule en dehors de votre contrat et la formation doit débuter 12 mois maximum après son terme. Cependant, sur demande de votre part, la formation peut être suivie, après accord de votre employeur, en tout ou partie avant la fin de votre CDD.

> Travailleur intérimaire : la formation doit démarrer 12 mois maximum après la remise du document autorisant votre absence. La durée du congé est assimilée à une période de mission avec un contrat de mission formation.

Quel financement ?

> Salarié en CDI et en CDD : vous pouvez adresser une demande de financement à l’OPCA de votre branche professionnelle.  À défaut, vous pouvez aussi vous adresser au FONGECIF de votre région. 

> Travailleur intérimaire : c’est au FAF-TT de votre région que vous devez adresser votre demande de prise en charge.

Si  vous obtenez l’accord de l’organisme financeur, il peut prendre en charge par ordre de priorité votre rémunération, le coût de la formation et les frais associés à votre formation (transport, hébergement). 

Afin de compléter la prise en charge de votre formation, votre employeur peut également apporter un financement complémentaire. 

Les informations fournies sont fiables et retracent le dernier état connu du droit lors de leur publication. Cependant, compte tenu de l’évolution permanente de la législation, ces informations sont susceptibles d’évolutions. Les liens présents sur le site www.opca-transports-services.com peuvent orienter l'utilisateur sur des sites extérieurs dont le contenu ne peut en aucune manière engager la responsabilité de la rédaction du site www.opca-transports-services.com.