Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF). Ce nouveau dispositif a pour but de vous placer au centre de votre carrière et de vous faire devenir acteur de votre parcours professionnel grâce à la formation. Le CPF vous suit dans vos changements de poste ou durant vos éventuelles périodes de chômage, du début de votre activité professionnelle jusqu’à votre retraite. Vous pouvez le mobiliser quand vous le souhaitez.

Qui est concerné ?

  • Tout salarié, dès son entrée dans le monde du travail à partir de l’âge de 16 ans (dès 15 ans pour les jeunes en apprentissage) et jusqu’à sa retraite
  • Tout demandeur d’emploi qui entre dans cette tranche d’âge

Quel fonctionnement ?

Chaque année, un nombre d’heures est crédité sur votre Compte Personnel de Formation (24 heures pour les salariés à temps plein et en proportion pour les temps partiel). Lorsque le solde total du CPF atteint 120 heures, vous cumulez ensuite 12 heures par an (pour les temps plein), jusqu’à un maximum de 150 heures. Votre CPF est alimenté automatiquement chaque année.

La plus importante différence avec le DIF, c’est que le CPF est attaché à l’individu et non plus à un contrat de travail. Les heures cumulées sont donc conservées et utilisables tout au long de votre carrière, dans la limite du total acquis, même en cas de changement d’employeur ou de chômage.

Que deviennent vos heures de DIF ?

Les heures que vous avez acquises au titre du DIF et que vous n’avez pas encore consommées ne disparaissent pas ; elles pourront être cumulées avec les heures du CPF et utilisées pour suivre une formation, jusqu’au plafond de 150 heures. Elles devront en revanche avoir été consommées avant le 1er janvier 2021.

Qui prend l’initiative ?

Le CPF ne peut être débité sans votre accord. Vous pouvez l’utiliser :

  • en dehors de votre temps de travail, à titre individuel ;
  • en tout ou partie sur le temps de travail, avec l’accord de votre employeur. Dans ce cas, vous devez en faire la demande dans les délais suivants :
    • 60 jours avant le début de la formation pour une formation de moins de 6 mois
    • 120 jours pour une formation de six mois et plus

L’employeur a un délai de réponse  à compter de la réception de la demande (à défaut, le silence vaut acceptation).

Comment connaître votre crédit d’heures ?

> Au titre du DIF : il figure sur votre bulletin de salaire (de décembre 2014 ou janvier 2015) ou sur l’attestation remise par votre employeur avant le 31 janvier 2015.

> Au titre du CPF : vous disposez d’un compte sur http://www.moncompteformation.gouv.fr

Quelles formations ?

Toutes les formations ne sont pas éligibles au CPF. Sont accessibles les formations inscrites sur les listes nationales, régionales ou de branches, correspondant aux catégories suivantes :

  • les formations permettant l’obtention d’un titre professionnel, d’un diplôme ou d’un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)
  • les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances et de compétences,
  • les actions d’accompagnement de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE),
  • les formations qualifiantes

Les listes de ces formations sont disponibles sur http://www.moncompteformation.gouv.fr

Quel financement ?

Dans le cadre du CPF, les formations peuvent être financées :

  • par l’OPCA de votre branche professionnelle, que vous utilisiez votre CPF individuellement ou avec votre employeur ;
  • le FONGECIF de votre région, si vous utilisez le CPF dans le cadre d’un Congé Individuel de Formation (CIF)

Le CPF peut aussi être cumulé avec d’autres programmes de financement.
À noter que pendant la durée de la formation, vous bénéficiez du régime de sécurité sociale relatif à la protection en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Les informations fournies sont fiables et retracent le dernier état connu du droit lors de leur publication. Cependant, compte tenu de l’évolution permanente de la législation, ces informations sont susceptibles d’évolutions. Les liens présents sur le site www.opca-transports-services.com peuvent orienter l'utilisateur sur des sites extérieurs dont le contenu ne peut en aucune manière engager la responsabilité de la rédaction du site www.opca-transports-services.com.