Les congés de formation (VAE, BC, CIF)

Plusieurs congés de formation vous donnent le droit de vous absenter de votre poste de travail pour réaliser un projet personnel à titre individuel, sans devoir en informer votre employeur : une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), un bilan de compétences, un Congé Individuel de Formation (CIF).

Qui est concerné ?

Congé VAE 

Tout salarié ayant au moins trois ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole en lien avec la certification visée.

  • Vous êtes en CDD : pour bénéficier d’un congé VAE, vous devez justifier d’une ancienneté de 24 mois d'activité salariée dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois.

Congé bilan de compétences

  • Vous êtes en CDI : vous devez justifier de 5 ans d’expérience salariée, dont 12 mois dans votre entreprise.
  • Vous êtes en CDD : vous devez justifier d’une expérience salariée de 24 mois, dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois.

Congé Individuel de Formation (CIF)

  • Vous êtes en CDI : vous devez justifier d’une ancienneté de 24 mois en tant que salarié, dont 12 mois dans l'entreprise (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés).
  • Vous êtes en CDD : vous devez justifier d’une ancienneté de 24 mois en qualité de salarié, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois.
  • Vous êtes travailleur intérimaire : vous devez justifier de 1 600 heures travaillées dans la profession au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l'entreprise de travail temporaire dont vous dépendez.

Qui prend l’initiative ?

Les congés de formation sont à votre initiative.

Quel fonctionnement?

> Vous demandez un congé VAE : vous devez transmettre votre demande d’autorisation d’absence par écrit à votre employeur au plus tard 60 jours avant le début des actions de validation. Il ne peut refuser votre demande mais peut la reporter de 6 mois maximum en vous en expliquant les raisons.

> Vous demandez par écrit un congé bilan de compétences

Votre demande doit être faite au moins 60 jours avant le début du bilan et doit indiquer les dates, durée et nom du centre de bilan prestataire. Votre employeur doit vous répondre par écrit dans un délai de 30 jours. S’il y a report (6 mois maximum), les raisons doivent vous en être expliquées.

> Vous demandez un CIF

  • Vous êtes en CDI et CDD : vous présentez une demande écrite d’autorisation d’absence à votre employeur dans un délai de 60 jours (ou 120 jours pour des stages d'une durée de plus de 6 mois). Celle-ci indique l'intitulé, la date d'ouverture, la durée de la formation ainsi que l'organisme qui la réalise.
  • Vous êtes travailleur intérimaire : vous devez adresser une demande d'autorisation d'absence par écrit auprès de l'entreprise de travail temporaire qui vous emploie :

- 120 jours à l’avance si la formation dure 6 mois ou plus et doit être effectuée à temps plein.

- 60 jours à l'avance si la formation dure moins de 6 mois, si elle doit être effectuée à temps partiel ou si elle a pour objet le passage/la préparation d'un examen.

- au plus tard 3 mois après la fin de votre dernier contrat de mission dans l'entreprise.

Votre employeur doit vous répondre sous 30 jours. Il ne peut refuser votre demande mais a le droit de la reporter dans certains cas liés à l’organisation du travail au sein de l’entreprise. Il doit alors vous en expliquer les raisons.

Quel financement ?

> Vous prenez un congé bilan de compétences : vous pouvez adresser une demande de prise en charge des dépenses liées à ce congé au FONGECIF de votre région.

> Vous prenez un congé VAE, vous pouvez adresser une demande de financement :

  • au FONGECIF ( si vous êtes salarié),
  • à votre Conseil régional, Pôle emploi ou à l’OPCA de votre ancien employeur (si vous êtes demandeur d’emploi).

> Vous prenez un CIF

  • Vous êtes en CDI et en CDD : vous pouvez adresser une demande de financement à l’OPCA de votre branche professionnelle.  À défaut, vous pouvez aussi vous adresser au FONGECIF de votre région. 
  • Vous êtes travailleur intérimaire : c’est au FAF-TT de votre région que vous devez adresser votre demande de prise en charge. 
Les informations fournies sont fiables et retracent le dernier état connu du droit lors de leur publication. Cependant, compte tenu de l’évolution permanente de la législation, ces informations sont susceptibles d’évolutions. Les liens présents sur le site www.opca-transports-services.com peuvent orienter l'utilisateur sur des sites extérieurs dont le contenu ne peut en aucune manière engager la responsabilité de la rédaction du site www.opca-transports-services.com.